Décret-loi du 16 mars 1960:

Le premier texte règlementant la pharmacie de l’indépendance fut donc le décret N° 60 - 12 promulgué le 16 mars 1960.
Celui-ci reprend en grande partie les dispositions du décret beylical de 1947, mais apporte aussi des changements importants :

•L’exercice de la profession pharmaceutique est réservé aux tunisiens (officine, laboratoires d’analyses médicales, fabrication et grossisterie).
•L’ordre est seul chargé de la défense des intérêts moraux et matériels de la profession. Les attributions du Syndicat sont ainsi dévolues à l’Ordre.
Cette aberration juridique aura de graves répercussions sur la profession et ses effets néfastes ont duré près de 25 ans  et seront à l’origine de graves crises internes.
•Le Conseil de l’Ordre est élu pour 3 ans et est composé de 9 membres :

-5 du 1er collège
-2 du 2ème collège
-2 du 3ème collège et du pharmacien - inspecteur avec voix consultative.

Le premier Conseil de l’Ordre élu selon les nouvelles dispositions du décret fut ainsi constitué (Juillet 1960) :

-Président:Khélil Matri
-Vice-président:Hassouna Cammoun
-Secrétaire:Slaheddine Bahri
-Trésorier:Jacques Berrebi
-Assesseurs:Abdesselem Khaled, Ali Tritar, Moncef Zouhir, Ahmed Zouiten.
-Pharmacien Inspecteur:Mongi Fourati

Le Conseil de l’Ordre s’est penché sur l’organisation du travail dans les officines et a fixé les horaires d’ouverture et de fermeture des pharmacies comme suit :

-Hiver:8h-13h et 15h-20h
-Eté:8h-13h et 16h-21h

En 1960 Tunis comptait 83 pharmaciens d’officineLe service d’été par demi journée a été adopté par le C.O.P après un référendum auprès des pharmaciens de Tunis et sera organisé et appliqué dès l’été 1963. D’autres villes de Tunisie suivront cet exemple.

Un service de nuit a été assuré par les pharmaciens volontaires qui en font la demande au C.O.P. Il y avait 4 pharmacies ouvertes la nuit à Tunis pendant les années 60.