Elections du CNOP de 1990:

L’Ordre des pharmaciens tient son assemblée générale élective le 15 février 1990.Sont élus:Aziza Ouahchi, Ferid Baccouche, Nefissa Miled Bouzayen,Moncef Hachicha, Abdelfattah Fassatoui,Feriel Ellouze, Mustapha Ouahchi, Mohamed Chakri, Habib Ben Yahia, Radhouane Bouzguenda et Ridha Khojet El Khil.

Mais, suite aux dispositions de la nouvelle loi organique de 1989, l’élection de Aziza Ouahchi et de Ferid Baccouche est contestée, vu qu’ils ont déjà effectué au moins 2 mandats consécutifs. Le M.S.P. ainsi que 3 pharmaciens portent l’affaire devant le tribunal administratif. L’arrêt du tribunal déclare les candidatures de Aziza Ouahchi et de Ferid Baccouche non valides.

Des élections partielles pour pourvoir à leur remplacement ont eu lieu. D’autres élections partielles auront lieu encore à la suite de la démission de Radhouane Bouzguenda et de Ridha Khojet El Khil qui étaient en désaccord avec ce conseil.

Le Conseil de l’Ordre sera composé alors comme suit :

-Président:Nefissa Miled Bouzayen
-Vice-président:Moncef Hachicha
-Secrétaire:Fethi Fassatoui
-Trésorier:Mustapha Ouahchi
-Secrétaire adjoint:Feriel Ellouze
-Trésorier adjoint:Mohamed Chakri
-Assesseurs:-Habib Ben Yahia,
-Taoufik Bouden,
-Moncef Ben Zaïed
-Alia Ben Youssef
-Rached Khabthani

Entre temps la vignette qui était prélevée par les grossistes et la P.C.T. (0,5 Millimes par unité), au profit du Syndicat (avant 1960) puis de l’Ordre lorsque celui-ci assurait la défense matérielle du pharmacien, a été supprimée après une longue contestation entre l’Ordre et le Syndicat.
La cotisation à l’Ordre a été réévaluée pour faire face aux besoins de gestion.