Introduction Générale :

Le médicament représente une composante essentielle de la politique sanitaire. Il se situe à la base de toute prise en charge thérapeutique. Le médicament possède plusieurs facettes aussi essentielles les unes que les autres. En effet, il s’agit d’un produit industriel dont la fabrication fait appel aux technologies les plus modernes. C’est aussi un objet de commerce car il a un coût et un prix souvent sans aucun lien entre eux. La recherche et l’innovation accompagnent le médicament de manière quasi-permanente et à tous ses stades de développement. Le médicament permet à la communauté internationale de se prémunir, de se protéger contre les épidémies et les maladies ainsi que de corriger les troubles aigues ou chroniques chez l’homme ou l’animal. Rares sont les domaines où le perfectionnisme atteint un tel niveau. Il suffit par exemple, que sur la planète, apparaisse un effet indésirable inattendu pour que le produit fasse l’objet de nouvelles évaluations dont les conséquences peuvent être graves pour le produit et le laboratoire exploitant. Aux yeux du consommateur, le médicament représente l’espoir et la délivrance alors que l’auscultation et les explorations sont génératrices d’angoisse.

Pour toutes ces raisons et bien d’autres, le médicament possède un caractère mythique et les gouvernements les plus libéraux ne cessent d’adopter une attitude interventionniste directe ou indirecte à son égard. Chaque étape de la vie d’un médicament est réglementée de manière souvent consensuelle et harmonieuse par l’ensemble des pays et des partenaires de tout bord intervenant dans le secteur.